Nos voyages

Newsletter






Inti Wara Yassi - Bolivie - Protection et réhabilitation d'espèces animales menacées Version imprimable Saisir votre email 

ImageL'Association Inti Wara Yassi a pour vocation de servir de refuge et de centre de réhabiliation aux espèces animales menacées. L'association dispose aujourd'hui de 2 parcs dédiés à ce projet : les parcs Ambue Ari près de Santa Cruz et Machia, près de Cochabamba. Avec ces 2 parcs Inti Wara Yassi est un refuge pour les animaux en danger et un moyen de sensibiliser le public aux problématiques environnementales.

 

PRESENTATION - HISTOIRELES PARCSETRE VOLONTAIRE  - CONDITIONS DE VIE - S'INSCRIRE


PRESENTATION

ImageL’association Inti Wara Yassi est constitué de 2 parcs, le Parque Machia et le Parque Ambue Ari, de respectivement 38 hectares et de plus de 60 hectares. Ces 2 parcs ont pour vocation de servir de refuge et de centre de réhabilitation à tous les animaux sauvages ayant souffert d’une captivité abusive et par ailleurs illégale. En effet la loi bolivienne censée les protéger est très souvent ignorée et la plupart des animaux sont issus de zoos, de cirques, de marchés, de maisons de particuliers où les responsables de l’association ont été les chercher. Beaucoup d’entre eux ont souffert de mauvais traitements.

Grâce à ce refuge, ces animaux ont l’opportunité de recevoir l’attention dont ils ont besoin et de profiter de l’espace nécessaire à leur guérison voire à leur réhabilitation. Dés leur entrée aux Parcs ils suivent un programme de réhabilitation leur permettant de réintégrer leur habitat et naturel. Il s’agit souvent d’un processus de plusieurs années.

Malheureusement certains d’entre eux sont incapables de revenir à leurs conditions de vie sauvage naturelles et ne peuvent donc être relâchés. Leur trop longue captivité et les mauvais traitements endurés ont en effet causé des dégâts psychologiques irréparables qui rendent impossible leur retour à une totale liberté. Dans les parcs de l'association ces animaux bénéficient alors des meilleures conditions pour profiter d’une vie la plus proche possible de leur vie à l’état sauvage.

ImageLes Parcs d'Inti Wara Yassi sont l'un des derniers espoirs pour les espèces animales menacées dans un pays où le manque de ressources, l'abscence d'éducation et de conscience environnementale génèrent d'importants dégâts sur l'habitat naturel des animaux sauvages et mettent en danger de nombreuses espèces. Avec ces refuges Inti Wara Yassi entend préserver au mieux de ses moyens les animaux en danger mais aussi permettre une prise de conscience publique et contribuer à l'éducation environnementale du public grâce à la mise en place de politique d'éco-tourisme au sein de ses parcs. L'association ne bénéficiant d'aucune subvention publique et de peu de ressources ne survit que grâce à l'aide financière et au travail bénévole des touristes et des étrangers de passage.

PRESENTATION - HISTOIRELES PARCSETRE VOLONTAIRE  - CONDITIONS DE VIE - S'INSCRIRE


HISTOIRE DE L'ASSOCIATION

ImageEn 1985, Juan Carlos Antezana, touché par le sort des enfants de La Paz dont beaucoup sont livrés à eux-mêmes commence à travailler avec eux. Ces enfants, obligés de survivre par leurs propres moyens traînent dans les rues des journées voire des nuits entières. Juan Carlos commence à simplement passer du temps avec eux, pour les occuper, puis très vite à leur enseigner quelques compétences utiles comme par exemple fabriquer leurs propres vêtements et chaussures. Il essaye aussi de leur transmettre une certaine sensibilité culturelle et artistique à travers la danse, le théâtre et la peinture ; initiative qui aboutit à la mise en scène de spectacles à La Paz et à Cochabamba. Puis désireux de leur faire connaître leur propre pays, il entame avec eux un long voyage à travers la Bolivie.

En 1992, Nena Baltazar rejoint Juan Carlos et les enfants. Lors d’un voyage à Coroico, ces derniers sont particulièrement choqués par la destruction de la faune et de la flore qu’ils observent et veulent faire quelque chose pour y remédier. Juan Carlos et l’un des enfants parviennent à alerter l’opinion publique grâce à un passage radio qui leur permet par ailleurs de générer un peu de publicité autour de leur initiative. De là naît une organisation qu’ils baptisent Inti Wara Yassi ce qui signifie Soleil (Inti en Quechua), Etoile (Wara en Aymara) et Lune (Yassi en Chiriguanoguarani).

ImageLe principal objectif de l’organisation était alors de sensibiliser les enfants et les jeunes à l’environnement et à l’écologie. Ils entament dés lors le tour des grandes villes, rassemblent les enfants et leur enseignent comment lutter, à leur niveau, contre la destruction de leur environnement et de la nature. Des marches furent organisées, des plages et des villes nettoyées et de l’information environnementale diffusée. Lors d’un de ces voyages dans la jungle près de Rurrenbaque, ils virent un singe araignée à qui l’on faisait boire de l’alcool dans un bar pour amuser le public. Attristés par ce spectacle ils achetèrent le singe et le relâchèrent dans la jungle. Quelques jours plus tard, cependant, le singe était retourné au village car incapable de survivre par ses propres moyens. C’est de là que naquit l’idée d’un refuge pour les animaux souffrant de captivité abusive et de mauvais traitements.

Ils commencèrent avec un jardin botanique appelé Jardin Japonais, à La Paz, pour sensibiliser les enfants des alentours. Les premiers animaux furent un singe araignée, un singe capucin et un perroquet rouge. Mais très vite le jardin devient trop petit et ceci, ajouté à des problèmes politiques, les oblige à déménager. Mais où aller? Ils vont d’abord de maison en maison mais ne peuvent jamais rester longtemps. Pendant cette même période le groupe d’animaux s’agrandît et compte 2 singes araignées, 2 singes capucins et 3 perroquets. Finalement ils trouvent une maison de briques  sur la route de Villa Tunari et commencent à s’intéresser au Parque Machia.

ImageTrès vite les singes se sont habitués au site et un jour ne voulurent plus le quitter… Après de nombreuses démarches les autorités locales autorisèrent Inti Wara Yassi à utiliser le Parc. Ils s’installent alors dans la maison (La Casa) située à l’entrée du Parc et y vivent avec tous les animaux durant toute une année. Au terme de cette année, Juan Carlos reçoit l’argent d’un prix en récompense de son projet en faveur des enfants et décide d’en reverser la totalité à Inti Wara Yassi pour fonder un refuge animalier. Le refuge voit le jour en 1996. Il est dirigé pas Nena et soutenu par une équipe permanente de volontaires boliviens (Vladi, Querubina, Rosa, Rusber, Ever et les vétérinaires Veronica, Celia et Javier) habitués à travailler et à s’occuper d’animaux. Nena reçoit à son tour un prix de la Women World Federation of Switzerland dont elle décide aussi de consacrer tout l’argent au refuge. Aujourd’hui le Parque Machia compte  450 singes, 200 oiseaux tropicaux, 11 félins (pumas, jaguars et ocelots), 45 tortues, de nombreux coatis et beaucoup d’autres espèces. Et de nombreux touristes le visitent chaque jour.

ImageLe but ultime du projet est de rendre à la liberté tous les animaux qui ont les moyens de retourner à la vie sauvage et de survivre en autonomie dans leur habitat naturel. Après avoir été en captivité pendant de longues périodes et subi de mauvais traitements, ces animaux ont avec ce refuge une seconde chance de vivre librement dans la jungle à laquelle ils appartiennent. Le refuge ne perçoit aucune aide financière du gouvernement ou d’autres organisations. Il est uniquement soutenu par des donations privées et l’aide des volontaires (boliviens et de partout dans le monde) qui viennent apprécier et participer à l’aboutissement de ce merveilleux projet. Passer du temps avec des animaux sauvages dans la jungle est une des plus extraordinaires expériences qui soit.

Cette intiative a permis à Inti Wara Yassi d'ouvrir en 2005 un nouveau Parc, Ambue Arie près de Santa Cruz, dont l'association est cette fois propriétaire! Ce nouveau Parc, à la superficie 2 fois supérieure à celle du parque Machia, isolé (donc loin des influences touristiques) et préservé est idéal pour accueillir les félins de plus en plus nombreux à trouver refuge auprès de l'association. Ce Parc, encore très sauvage par manque d'infrastructures d'accueil a néanmoins plus que besoin de volontaires pour assurer sa pérénité et son bon fonctionnement à l'avenir... Nous vous y attendons!!

PRESENTATION - HISTOIRE LES PARCSETRE VOLONTAIRE  - CONDITIONS DE VIE - S'INSCRIRE


 

LES PARCS

PARQUE MACHIA

Premier parc de l'association, le Parque Machia accueille aujourd'hui plus de 400 animaux et fonctionne avec près de 40 volontaires au quotidien. Situé à 5mn du village de Villa Tunari et bénéficiant d'une notoriété croissante, le Parc accueille en prime de nombreux touristes et bénéficie de soutiens financiers plus importants qui lui ont permis de se professionaliser et de se développer. Le Parc peut s'enorguillir aujourd'hui d'une clinique privée, de zones de quarantaine, d'installations normées, d'un vétérinaire permanents et a mis en place un véritable programme de protection et de réhabilitation.

Les animaux

  • Singes : singes araignées, singes capucins, singes écureuils et autres espèces
  • Oiseaux : macaws, perroquets, toucans, emeus, flamands, éperviers, aigles, chouettes et dindes sauvages etc
  • Petits animaux : coatis, tortues, tayras et tous ceux qui arrivent a la clinique
  • Félins : pumas, jaguars, ocelots

ImageLe site

Le parc contient les aires suivantes :

  • Pour les singes : une zone de quarantaine, derrière la maison sur la droite, le Monkey Park, en haut de la colline, en suivant le sentier sur la gauche, le parc des singes araignées, derrière le Monkey Park, le Mirador, plus loin sur la colline, derrière le Monkey Parc
  • Pour les oiseaux : la zone de quarantaine, située dans le jardin de Copacabana, la volière
  • Pour les petits animaux : les petits animaux se trouvent dans le jardin situé derrière la maison et la clinique
  • Pour les félins : les félins sont un peu plus loin dans la colline en différents endroits. Regardez la carte pour repérer où vit chacun des félins.  

PARQUE AMBUE ARI

Ambue Ari, le dernier né, est aujourd'hui un Parc en plein développement, qui accueille près d'une centaine d'animaux dont beaucoup de félins du fait du grand espace préservé dont il dispose. Beaucoup plus sauvage que Parque Machia du fait de son isolement, le Parc est aussi plus rustique du fait du manque d'infrastructures d'accueils et de l'éloignement de centres urbains. Il n'est reste pas moins une expérience unique car tout reste à faire, dans un cadre unique, moyennant patience, endurance, motivation et esprit d'initiative.

Les animaux

  • Singes : singes hurleurs
  • Oiseaux : macaws, perroquets, toucans, emeus, flamands, éperviers, aigles, chouettes et dindes sauvages etc
  • Félins : pumas, jaguars, ocelots

ImageLe site

Le parc contient les aires suivantes :

  • Pour les singes : une zone de jeux et d'alimentation, dans la forêt
  • Pour les oiseaux : la zone de quarantaine, située derrière les installations, la volière et des enclôts
  • Pour les félins : les félins sont répartis en plusieurs endroits dans la jungle, de façon espacée et isolée, non accessibles par les touristes

D'une façon générale, prévoir des longues heures de marche dans une nature préservée et sauvage.

 

PRESENTATION - HISTOIRE LES PARCSETRE VOLONTAIRE  - CONDITIONS DE VIE - S'INSCRIRE


ETRE VOLONTAIRE

INFORMATIONS GENERALES

ImageInti Wara Yassi travaille à la fois avec des volontaires boliviens permanents et des volontaires venant de partout dans le monde. Quelques uns des volontaires boliviens travaillant dans le Parc font partis des enfants du projet initial de Juan Carlos à qui l'association fournit hébergement, alimentation et argent pour les dépenses de santé. Tous les volontaires sont bienvenus bien qu’un minimum de 15 jours soit requis. La raison en est l’état émotionnel et psychologique des animaux qui ont besoin de travailler avec des personnes qui leur soient dédiées et qui restent avec eux sur une période étendue, nécessaire à l’accoutumance et à l’indispensable confiance qui permet de progresser. Avoir trop de personnes allant et venant dans leur vie peut créer confusion, stress et défiance.

ImageSi vous envisagez de travailler en tant que volontaire ici, il y a quelques éléments que vous devez prendre en compte. En premier lieu, toute personne travaillant dans le parc doit avoir un amour naturel et sincère pour les animaux. Par ailleurs, il s’agit d’un travail qui n’est pas sans risques : morsures et blessures peuvent être monnaie courante. Les animaux ont besoin de personnes dévouées, ayant le sens des responsabilités et capables de les comprendre eux et leurs besoins. En second lieu vous devez être prêt à travailler là où il y a des besoins. Cela peut signifier couper des légumes, nettoyer les cages et beaucoup d’autres choses. Si vous avez une préférence nous ferons le maximum pour vous contenter mais il est possible que vous soyez amenés à attendre un peu avant de faire le travail que vous avez choisi. Soyez conscient enfin que le fait de simplement jouer avec les animaux n’est pas un travail. Les animaux ont besoin d’attention, de soins et cela ne signifie pas seulement tenir un singe dans ses bras. Quand vous quitter le refuge vous avez la responsabilité de trouver un remplaçant et de le former afin que la transition soit la plus harmonieuse possible pour les animaux. Cela signifie que vous devez informer Nena, le volontaire en charge de la répartition des tâches des volontaires ou le responsable du groupe de votre départ suffisamment à l’avance.

ImageLe rythme de travail est dense : vous travaillez environ de 7h30 à 18h-18h30, selon le temps et le travail dont vous avez la charge. Il y a une heure et demi de pause à l’heure du déjeuner. Si vous avez besoin de plus de temps de repos en cas de maladie, de blessure etc…, il n’y a aucun problème tant que vous nous le faites savoir et que vos responsabilités sont assumées par ailleurs. Par exemple si vous êtes responsables de la préparation de la nourriture des singes assurez vous que quelqu’un pourra vous remplacer avant que vous ne passiez la journée au lit. Etant donné que le parc est entièrement géré par des volontaires, vous devez être conscient que si vous avez une responsabilité et que vous ne l’assumez pas, le travail ne sera pas fait.

En plus de votre travail proprement dit, il y a plusieurs autres tâches qui doivent être effectuées en alternance et dont la liste se trouve à l’entrée de la Casa et à la cafétéria. Pensez à bien vérifier chaque jour si votre nom est sur la liste pour l’exécution d’une de ces tâches.

Enfin rappelez vous nous travaillons ici depuis plusieurs années et il est possible que nous ne voyions plus les possibles améliorations que des volontaires « frais » peuvent voir. Vos idées sont donc les bienvenues.

IMPORTANT : Pas de drogue. La police peut à tout moment venir et faire des perquisitions sans prévenir. Si elle trouve la moindre drogue, cela ne signifie pas seulement que vous risquez de finir en prison mais aussi que le parc sera fermé sans que nous soyons en mesure d’évacuer les animaux dans un endroit sûr. Si nous avons connaissance que vous avez de la drogue, nous en informerons la police afin de garantir la sécurité et la pérennité du Parc.

LE TYPE DE TRAVAIL

Singes : Parque Machia

 

Zone de quarantaine

ImageLa zone de quarantaine des singes est une zone sécurisée,  d’accès limité, de grande importance. Cette zone nécessite de nombreux contrôles vétérinaires. C’est là que les singes nouvellement arrivés commencent à se socialiser avec d’autres singes. Nous observons leur tempérament et personnalité ainsi que les traumas potentiels qu’ils ont pu développer. Nous les soignons le cas échéant et tentons de leur procurer un maximum de résistance aux maladies. Enfin nous les préparons physiquement pour l’étape suivante. Toute leur nourriture est préparée avec soin et leurs affaires (pour dormir etc.) sont nettoyées dans un endroit spécifique. Votre travail est de nourrir les singes, nettoyer les cages, prendre soin d’eux, laver leurs affaires et observer leur comportement. Vous pouvez être affecté à ce travail si vous restez 15 jours (ou plus).

Monkey Park

Ce travail consiste à nettoyer les cages et lieux de vie et à prendre soin des singes. Les singes reçoivent 3 repas par jour et ceux qui sont en laisse doivent être promenés. Ce travail demande aussi d’être aimable et prévenant avec les touristes et de veiller à leurs interactions avec les singes. Vous pouvez réaliser ce travail si vous restez 15 jours ou plus.

Singes araignées

ImageCe travail consiste à nourrir, nettoyer les cages et lieux de vie et à prendre soin des singes tandis que les singes en laisse doivent être promenés. Les jours de beau temps les singes araignées peuvent être emmenés jusqu’aux cascades pour jouer et les jours de pluie à la plage. Les singes araignées sont plus pacifiques et plus tranquilles de façon générale que les Capucins. En revanche, réaliser ce travail demande que vous soyez là au moins 1 mois étant donné que les singes araignées ont beaucoup plus de difficultés à gérer les changements et que vous devez faire « partie du groupe ».

Mirador

Il s’agit d’un endroit retiré et hors de vue où votre travail consiste à observer les singes nouvellement libérés. Vous nourrissez et nettoyez leurs lieux de vie aussi. Ces singes sont essentiellement des singes forts (males alpha) et préfèrent généralement être entourés de mâles à caractère dominant (humains) pour prendre soin d’eux. Au Mirador il est important d’étudier et d’observer les interactions et relations entre les singes, d’être vigilant et d’alerter Nena au cas où l’un d’entre eux se fait attaquer de façon répétée ou les vétérinaires si l’un d’entre eux semble malade.

Oiseaux - Parque Machia & Ambue Ari

Zone de quarantaine

ImageLa zone de quarantaine des oiseaux est aussi une zone sécurisée de grande importance, qui nécessite de nombreux contrôles vétérinaires. Leur tempérament et personnalité sont mis en observation. Par ailleurs nous essayons de constituer des couples d’oiseaux qui peuvent vivre ensemble. Les oiseaux sont aussi préparés physiquement à l’étape suivante, ceux qui le nécessite sont soignés et d’une façon générale nous tentons de développer chez eux la plus grande résistance possible aux maladies. Leur nourriture est préparée dans une zone spécifique. En principe ils restent de 6 mois à 2 ans  dans cette zone de quarantaine. Chacun d’entre eux a la possibilité de vivre en liberté a la fin. Votre travail consiste à les nourrir 2 fois par jour. Vous devez rincer la nourriture à l’eau et couper la viande des oiseaux rapaces. Vous devez veiller à l’aménagement et à la décoration des cages en renouvelant les branches et les feuillages 2 fois par semaines tandis que les cages doivent être nettoyées quotidiennement. Quelques uns des oiseaux peuvent quitter leur cage pendant la journée. Ils doivent être protégés des singes qui peuvent roder dans cette zone. Vous pouvez réaliser ce travail si vous restez 15 jours ou plus.

Volière

Les personnes en charges des oiseaux doivent les nourrir 2 fois par jour. Vous devez rincer la nourriture à grande eau et couper la viande pour les carnivores. Certains des oiseaux peuvent quitter leur cage pendant la journée. Ils doivent être protégés des singes qui rodent dans la zone. Vous pouvez faire ce travail si vous restez 15 jours ou plus.

Petits animaux - Parque Machia

Dans le cadre de ce travail vous devez prendre soin des coatis, des tayras et des tortues. Vous devez nourrir les animaux 3 fois par jour et nettoyer leur cage. Les coatis et les tayras doivent être promenés 2 fois par jour à l’extérieur. Vous pouvez réaliser ce travail si vous restez 15 jours ou plus.

Félins - Parque Machia & Ambue Ari

ImageChaque félin ou chat a 1 ou plusieurs personnes qui lui est dédiée(s) ainsi qu’un vaste territoire pour se mouvoir. Vous devez assurer l'alimentation et quand c'est possible le nettoyage des cages. La plupart des « chats » doivent ensuite être promenés le long des sentiers construits à cet effet la plus grande partie de la journée (les marches peuvent durer de 6 à 6,5 heures par jour). Pour faire ce travail vous devez rester au moins 1 mois étant donné que le chat et vous-même devez vous habituer l’un à l’autre.

Clinique - Parque Machia

S’il y a de petits animaux à la clinique vous pouvez aussi travailler à la clinique. Néanmoins vous devez pouvoir parler espagnol étant donné que le vétérinaire ne parle pas anglais ou peu. Vous nourrissez les animaux, nettoyer les cages et aidez aux soins aux animaux. Le travail comporte aussi des activités de maintenance comme la peinture de panneaux d’indication et d’avertissement. De plus vous aurez sans doute à faire de la traduction de l’espagnol à l’anglais pour le vétérinaire. Cela peut être le cas pour des documents mais aussi quand des choses doivent être expliquées à d’autres volontaires (quand ils sont blessés ou pour des instructions etc.). Vous pouvez réaliser ce travail si vous rester 15 jours ou plus.

TRAVAILLER AVEC DES ANIMAUX

ImageVous travaillez avec des animaux sauvages c'est à dire des animaux dont il est toujours difficile d'évaluer le comportement et de prévoir les réactions. Dans tous les cas, ces animaux demandent patience et humilité. Vous devez aussi veiller à respecter les consignes de sécurité et les régles des Parcs.

Sur place vous trouverez toutes les informations générales pour toutes les sortes d’animaux des parcs ainsi que des informations plus spécifiques pour chacun des animaux individuellement. Avant de commencer à travailler vous devez prendre connaissance aussi des informations relatives à votre travail. De plus vous êtes personnellement responsable de l’actualisation chaque semaine du dossier de l’animal avec lequel vous travaillez. Des formulaires sont disponibles avec des questions spécifiques pour chaque animal.

LES SINGES

ImageIMPORTANT : ne prenez rien avec vous si vous devez travailler avec les singes. Ce sont des voleurs entraînés, capables de dénicher le moindre objet et d’ouvrir tous les sacs et toutes les poches qu’ils soient à bouton ou à fermeture éclair. La plupart des accidents surviennent parce que les singes veulent prendre l’objet du volontaire et le mordent. Respectez les singes et approchez-les avec précaution. Laissez les venir à vous et n’essayez pas de les attraper. Ils vous feront savoir s’ils vous apprécient et s’ils acceptent une plus grande proximité. Avant d’approcher les singes pour la première fois questionnez toujours d’autres volontaires sur la personnalité et le comportement d’un singe en particulier. Si un singe saute sur vous restez calme et détendu et n’essayer surtout pas de le repousser. Si l’un des singes essaye de vous mordre, éloignez vous de ce singe et n’essayez plus de vous en approcher. Si un singe vient pour jouer avec vous, suivez seulement ses mouvements et n’essayez pas d’improviser de quelconques jeux aériens sous peine de rendre les singes plus agressifs ce qui peut leur poser des problèmes dès qu’ils seront remis en liberté. Les singes sont des créatures bruyantes et un peu folles. Ils crient, se battent et jouent tout le temps, ne vous en inquiétez pas, c’est dans leur nature. Si vous vous alarmez et pensez que les choses échappent à votre contrôle, appelez Vladi. Il n’est jamais loin et est l’expert-en-tout-singe du Parc.

ImageOISEAUX

Approchez les oiseaux lentement afin qu’ils ne soient pas surpris par votre arrivée. Il est impossible de jouer avec un oiseau, n’essayez pas de le faire. Ne vous approchez pas des cages des rapaces (éperviers, aigles et chouettes). Lorsque vous nourrissez les oiseaux, les singes essaient souvent de venir pour voler un peu de nourriture dans les mangeoires. Des « bombes anti-singes » sont disponibles pour les éloigner.

PETITS ANIMAUX

Il y a des coatis en laisse et des tayras derrière la Casa et la clinique. Ne vous approchez pas d’eux ou ils pourraient vous mordre. Respectez leur territoire.

FELINS ET CHATS

ImageChaque félin a sa propre façon d’être approché et traité. Lisez leur dossier et renseignez-vous auprès des autres volontaires ayant déjà travaillé avec un « chat » en particulier. Les félins sont promenés tous les jours et il arrive qu’ils croisent les sentiers touristiques. Si vous voyez un chat approcher du sentier, alertez d’abord le volontaire par un cri et attendez qu’il vous confirme que vous pouvez continuer votre chemin. Si vous promenez un chat et voyez un touriste, assurez-vous qu’il ne vous croise pas et gardez vos distances jusqu’à ce que tout redevienne sur.

PRESENTATION - HISTOIRE LES PARCSETRE VOLONTAIRE  - CONDITIONS DE VIE - S'INSCRIRE


CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL

HEBERGEMENT

ImageA Ambue Ari : vous serez hébergés dans les installations sur le site, à savoir dans des baraquements en bois constitués de chambres dortoirs avec lits superposés, lits en paille et moustiquaires. Les chambres sont sommaires mais fonctionnelles. Les douches et toilettes sont communs et extrêmement rudimentaires du fait des conditions de rusticité du parc. Pas d'eau chaude (mais il n'en est pas besoin dans ces régions) ni d'électricité (vous découvrirez le charme de la vie aux chandelles).
En fonction des disponibilité il est aussi possible que vous soyiez hébergés dans le hameau de Santa Maria, à 3 km du parc, dans une auberge, sans doute plus confortable mais qui impliquent des aller et retour quotidiens entre Santa Maria et le Parc en micro-bus (compter 1 demi-heure de trajet).

A Parque Machia : Parque Machia bénéficie de 3 bâtiments différents pour accueillir les volontaires : La Casa (ou maison des volontaires), Las Vegas et Copacabana, les 2 premières étant un peu plus rudimentaires que Copacabana. Tous les lieux d’hébergement ont des douches chaudes et Las Vegas et Copacabana ont à disposition une cuisine équipée.
Malgré la rusticité des conditions, les volontaires sont encouragés à y loger car l’argent perçu par ce biais est réinvesti dans le parc (nourriture, médicaments etc…).
Les installations sont essentiellement constituées de chambres dortoirs avec lits superposés et matelas en paille. Pour chacun des emplacements il est important de bien veiller à fermer les portes que ce soit de jour ou de nuit et même quand vous dormez à l’intérieur de la chambre.

Las Vegas
Les Vegas est à l’entrée du village, le long de la route, à 3 blocs (pâtés de maison) sur la gauche après le pont en venant du Parque Machia. Las Vegas dispose de 12 chambres et de 2 salles de bain communes pour toutes les chambres. Il y a une cuisine et un service de laverie.

Copacabana
Copacabana est situé le long de la route dans l’autre direction, juste après la Casa, sur la gauche. La maison dispose de 9 chambres, chacune disposant soit d’une salle de bain privée soit d’une salle d’eau commune avec une autre chambre. Il y a une cuisine et vous pouvez demander à le vieille dame (señora Gregoria, vivant dans le même bâtiment) de laver votre linge.

ALIMENTATION

 ImageAmbue Ari : les petits déjeuners et déjeuners vous seront servis quotidiennement au "mess" des volontaires sur le site. Le dîner aussi si vous êtes hébergés sur place. Sinon il vous sera servi sur votre lieu de résidence à Santa Maria. Dans tous les cas, il s'agit d'une alimentation simple et basique, essentiellement végétarienne, mais saine et équilibrée.

Parque Machia : vous pouvez prendre votre petit-déjeuner au café près de La Casa. Ce café sert aussi le déjeuner à partir de 12h30. Chaque jour vous devez écrire ce que vous avez bu et manger dans le livre de compte du bar et payer votre note chaque lundi ainsi que le jour de votre départ. En revanche le café ne sert pas de dîner. Les bénéfices dégagés par le café sont eux aussi consacrés au Parc.

VETEMENTS

Quel que soit le Parc où vous travaillez, il s’agit d’un travail extrêmement salissant. Si vous ne souhaitez pas porter et abîmer vos propres affaires vous pouvez acheter des vêtements de seconde main à la Casa au Parque Machia.
C'est d'autant plus vrai à Ambue Ari où le travail implique de longues marches dans la jungle souvent boueuse, traîné par des félins et à subir l'assault de nombreux moustiques. Ils 'agit par ailleurs d'une forêt équatoriale avec tout ce que cela implique de dangerosité. Bottes, vêtements épais à manches longues, couvre chef, moustiquaire portable, répulsifs anti-moustique et insecte, bottes hautes sont plus que bienvenus

SITUATION

Parque Machia : informations à propos de Villa Tunari
Villa Tunari dispose de plusieurs cafés internet ainsi qu’un ATM. L’ATM (Banco Union) accepte les visas, Mastercard et Maestro et se trouve sur la route principale à votre droite, près du restaurant Jazmin. Le marché central se trouve aussi sur la route principale à votre droite. Pour aller à Cochabamba ou Santa Cruz, prenez un bus ou un colectivo (taxi partagés), il y a des départs toutes les demi-heures. Merci de vouloir faire partie de la famille Inti Wara Yassi

Situation Ambue Ari : 15 mn / 1 heure à pied de Santa Maria en Micro Bus (8 km), 3/4 d'heure de Guarayos, 4 heures de Santa Cruz.

SECURITE

A Parque Machia, le niveau de sécurité est plus que correct grâce à la proximité de centres de soins et de compéténces médicales, de centres urbains et du travail.
En revanche à Ambue Ari, l'isolement, l'espace et l'éloignement peuvent rendre les conditions de sécurité plus aléatoires. Il est donc reccomandé de bien suivre les intructions et consignes de votre accomagnateur et des responsables du Parc. Ne vous déplacez qu'en groupe ou par paire, et avec talkie walkie. Restez vigilants, rappelez-vous que vous êtes au milieu de la forêt tropicale! A savoir que le Parc est situé sur un axe de circulation, à 3/4 d'heure d'un premier centre urbain d'importance et qu'il est facile d'appeler les secours.

PRESENTATION - HISTOIRE LES PARCSETRE VOLONTAIRE  - CONDITIONS DE VIE - S'INSCRIRE


INSCRIPTION ET TARIFS ?

1 . DANS LE CADRE DE NOS FORMULES SABBATIQUES de 3 mois incluant 3 semaines de cours d´espagol (indispensable pour acquérir le niveau d´espagnol minimal requis pour travailler dans ce type de projet), une mission d'1 mois dans les Parcs d'Inti Wara Yassi puis 4 semaines d'expédition couvrant la Bolivie, le Pérou et le Nord du Chili pour découvrir d´une façon originale et intense certaines des merveilles de l´Amérique du Sud.

 

2. DANS LE CADRE DE NOS PROGRAMMES D'ETE, de 1,5 mois avec 15 jours de cours d'espagnol à Sucre, suivi de 15 jours de travail bénévole au sein du Parque Machia et enfin 15 jours de circuits pour découvrir les merveilles de la Bolivie et du Sud du Pérou.

3. SUR MESURE, pour la durée que vous souhaitez... Pour les voyages sur mesure les prix sont déterminés sur devis, afin qu'ils correspondent au plus près à vos besoins et à vos envies. Pour la mise en place d'une mission seule, hors cours d'espagnol et hors prise en charge touristique, compter 100 € de frais de dossier.*

CONTACTEZ NOUS pour que nous en parlions!  

*En qualité d’association à but non lucrative, la survie d'Inti Wara Yassi dépend de donations en provenance de fondations privées, d’entreprises et de particuliers. Malgré tout il est parfois difficile d’anticiper d’une année sur l’autre si les moyens seront suffisants pour assurer le bon fonctionnement des parcs. C’est pourquoi, quelque soit la formule avec la quelle vous souhaitez partir, il vous sera demandé une donation financière de 250 € afin que votre action pour Inti Wara Yassi s’inscrive réellement dans la pérénité dans le cadre d'un développement durable.

 

PRESENTATION - HISTOIRE LES PARCSETRE VOLONTAIRE  - CONDITIONS DE VIE - S'INSCRIRE